• Accueil
  • > Progression de la creation

Désert change de nom et devient « Le destin de Cowadis »

7032012
Désert change de nom et devient

le nouvelle affiche du spectacle

 

Après une première étape de création en 2011, le spectacle Désert – Première esquisse se transforme et devient Le Destin de Cowadis.

 

Ce changement de nom représente un point d’étape dans l’évolution du spectacle. Cette évolution s’est faite grâce à la démarche d’échange avec les spectateurs qui a eu lieu en 2011 en Nouvelle-Calédonie (Koné et Canala)  et qui s’est prolongé à travers un collectage en banlieue parisienne, à Stains, où certaines problématiques sont très proches.

 

En 2012, le Destin de Cowadis cherche sa nouvelle forme, se réécrit, se recrée. Deux résidences auront lieu cette année avec la même équipe :

- Au Centre Culturel Tjibaou du 19 au 20 mars

- Au Studio-Théâtre de Stains du 20 au 30 juin

 

Le spectacle sera diffusé plus largement que l’année passée :

- Au Studio-théâtre de Stains en fin de résidence (fin juin)

- A la Chapelle du Verbe Incarné lors du festival d’Avignon du 7 au 28 juillet

- Au Centre Culturel Tjibaou du 20 au 29 septembre

- Au Complex Culturel de Koné le 11 octobre

 

Toujours selon le même principe de faire évoluer le spectacle en fonction des réactions du public, les spectateurs seront invités à proposer leurs réflexions et impressions à l’issu de chaque représentation. Ce spectacle évolue avec vous et continuera de le faire.

 

Voici le dossier de diffusion, pour ceux qui souhaitent s’intéresser de plus près à notre démarche :

fichier pdfDossier de diffusion : Le destin de Cowadis

 




Désert – première esquisse

12092011

desertaffiche2.jpg

 

Le Chapitô propose une nouvelle expérience de théâtre avec ce spectacle « participatif »

 

Comment imaginer la participation à une mise en scène, au jeu d’acteur, au travail de traitement scénique et même à l’écriture d’une oeuvre ?

Comment imaginer une participation qui permet au public de s’investir dans une oeuvre sans pour autant qu’elle échappe aux artistes qui la créent ?

 

Ce sont ces questions que souhaite poser Désert. Il s’agit d’une « première esquisse », d’un spectacle en construction, que les spectateurs pourront suivre pas à pas dans sa progression. On ne livre pas une forme finie, le spectateur ne se contente pas seulement d’une posture passive devant l’oeuvre. Sans aller jusqu’à le faire monter sur scène, il participe au spectacle par sa parole et par son regard impliqué.

 

Le principe est simple : le spectateur vient assister à cette « première esquisse », à l’issue de la représentation, il donne ses impressions, ses avis, ses critiques et, mieux, ses propositions. Les comédiens, l’écrivain et la metteur en scène sont là, ils écoutent, notent et rebondissent sur les idées. S’ensuit une autre période de création où les pistes de travail proposées sont explorées, où le spectacle se modifie avec le regard de son public actif.

Enfin le spectacle est représenté dans sa nouvelle forme, devant les spectateurs qui souhaiteront jouer le jeu. Il est remis sur la table, à nouveau débattu, critiqué et constuit avec eux.

 

 







inspiration&trouble |
Geneviève DEFAUX artiste-pe... |
terredargile |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Troupe de théatre TML
| 1kazou expose suite
| Noir et Blanc à l'écran